• décembre 2018
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  

94. Récapitulatif correspondance scolaire vers OUAGA (novembre 2011)

Posté par alainouaga le 6 novembre 2011

CORRESPONDANCE SCOLAIRE  - France / Burkina

NOVEMBRE 2011

=> Ecole élémentaire Pompignac 33 – Enseignante Audrey  / Ecole élémentaire Norghin A (Ouaga) enseignant Richard 

Courriers vers Ouaga « cartes postales avec paysages de France »

=> Ecole élémentaire St Louis en l’Isle  24 – Enseignante Nathalie – classe CE1/CE2 / Ecole Paspanga C (Ouaga) enseignant Lassane

Courriers vers Ouaga « Autour de la fête d’Hallowen » photos + enregistrements chants

=> Ecole élémentaire Carignan 33 – 4 classes :

- 1 CM2 Mme Hirschmiller Fabienne, 23 élèves

lettres individuelles

- 1 CM2 Mlle Le Galliard Nathalie, 22 élèves

lettres individuelles + dessins

- 1 CP Mlle Darrigan Marie (remplaçante) de Mlle Courcy, 26 élèves

lettre collective + dessins individuels

- 1 CP Mme Asfor Valérie, 26 élèves

lettre collective + photo de classe + dessins individuels de présentation

avec

Ecole élémentaire Dapoya 2 (Ouaga) Directrice Marie

=> Ecole élémentaire Sourzac 24 – enseignante: Mme Feynie CM1/CM2

lettres individuelles

avec

Ecole élémentaire Kinde Oumar (Ouaga) Directeur Cheik

=> Ecole Maternelle Sourzac 24 – Enseignante Eve

activités autour de l’album « l’escargot » + enregistrements comptines + chants

avec

Ecole Maternelle Dapoya (Ouaga) enseignante Séraphine

=>  Ecole élémentaire Chanterac 24 – Enseignante Mariaflora – CM1/CM2

présentation de l’école (photos) – « autour de l’automne » + enregistrement chant

avec

Ecole élémentaire Gounghin Nord D – Enseignante Salamata CM2

=> Ecole élémentaire Mussidan 24 – Enseignant Pierre – CM1/CM2 (23 élèves)

« les portraits des élèves »

avec

Ecole élémentaire Ouida A (Ouaga) – Enseignante Bibata

=> Ecole élémentaire St André de Cubzac 33 – Enseignante Nadia

avec

Ecole élémentaire Nemnin 2 (Ouaga) – Directrice Adiarata

=> Ecole élémentaire Gradignan Pin Franc 33 – Enseignante Florence

avec

Ecole élémentaire Norghin B – Enseignante Alice

 

Total: environ 900 élèves => environ 300 élèves (12 classes) en France + environ 600 élèves au Burkina

                                    

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

93.CORRESPONDANCE SCOLAIRE VERS OUAGADOUGOU (NOVEMBRE 2011)

Posté par alainouaga le 20 octobre 2011

Il est souhaitable que les courriers des écoles situées autour de Bordeaux (Pin Franc de Gradignan, Carignan, Pompignac, St André de Cubzac) parviennent à Mussidan quelques jours avant le départ (8 novembre) de manière à organiser l’espace disponible dans les bagages.
Il y a déjà 80 paires de lunettes (don de l’association Ouaga_Bordeaux-Partage) et de nombreux stylos (cf remerciements ci-dessous).

Pour une école, les courriers devraient pouvoir contenir dans une enveloppe 24×32.

Pour les écoles de la Dordogne (Sourzac primaire et maternelle, St Louis en Isle, Mussidan, Chanterac), la collecte sera faite le jeudi 3 ou le vendredi 4 novembre.

Pour le Centre de Loisirs de Mussidan, une rencontre est prévue pendant les vacances de Toussaint.

Remerciements à SUPER « U » de St Médard de Mussidan, à INTERMARCHE de St Médard de Mussidan (Mme LeMarchand), à la Banque populaire Centre Atlantique de Mussidan, au Crédit Agricole de Mussidan et aux enfants du Centre de Loisirs de Moulin Neuf pour les dons de stylos pour les écoles de Ouagadougou, à Pascal de Stargate Informatique de Mussidan pour le don de matériel.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

92.Les échanges de correspondance scolaire BURKINA-FRANCE (MAI 2011)

Posté par alainouaga le 6 juin 2011

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous serez en mesure de consulter le tableau des différents courriers échangés par voie postale en mai 2011:

 http://obp-asso.fr/courriers%2016%20mai%2011.html

LES COURRIERS SONT FINALEMENT ARRIVES A OUAGA PENDANT l’ETE 2011 (RETARD POSTAL)

Le prochain échange est programmé en novembre 2011.

Le courrier sera distribué par mes soins (avec l’aide de Marie -Directrice de l’Ecole Dapoya 2 à Ouaga- en novembre 2011)

Pendant ce séjour à Ouaga, je dois travailler sur le projet de partenariat avec le Centre Culturel de Gambidi pour organiser des animations dans les écoles de la région de Bordeaux+Dordogne avec des marionnettes africaines.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

91 . Distribution des courriers ouagalais en France

Posté par alainouaga le 5 janvier 2011

 

courrier2.jpg    => Les courriers sont arrivés !!! <=

Lundi 3 janvier 2011

=> A 10 h 30, le courrier de la maternelle de Dapoya de Ouagadougou a été remis à l’enseignante Eve à la classe maternelle de Sourzac (24)

=> A 10 h 45 , le courrier de l’école K.Oumar de Ouagadougou a été confié à Mme Feynie de la classe de CM1/CM2 de Sourzac (24)

sourzac2adb.jpg <= (peinture sur un mur de l'école de Sourzac - Cliquez sur la vignette pour agrandir )

 

=> A 11 h, le courrier de la Classe de Lassane Daboné de l’école de Paspanga C de Ouagadougou a été remis à Nathalie, enseignante de l’école de St Louis en l’Isle (24)

=> En fin d’après-midi, le courrier des 2 classes de l’école de Ouidi A de Ouagadougou a été confié aux deux enseignants, Sylvie et Julien de l’école de Beaupouyet (24)

Mardi 4 janvier 2011

=> Le directeur de l’école de Floirac est prévenu par téléphone que le courrier de l’école de Gounghin Nord D de ouaga sera bientôt transféré sur Bordeaux.

=> L’E.V.S de l’école du Pin Franc de Gradignan est prévenue par téléphone que le courrier de l’école Norghin B de Ouagadougou sera prochainement mis en dépôt au collège Mitterand de Pessac.

=> La directrice de l’école de Carignan est contactée par téléphone. Elle est informée que le courrier de l’école Dapoya 2 de Ouagadougou sera bientôt disponible à l’école de Pompignac.

=> Audrey Turchi, enseignante de l’école de Pompignac, est informée par téléphone que le courrier de l’école Norghin de Ouagdougou lui sera porté prochainement.

=> L’EVS de l’école de Bouliac est contactée par téléphone. Elle est informée de la mise en dépôt du courrier de l’école de Paspanga de Ouaga à l’école de Pompignac.

Mercredi 5 Janvier 2011

=> Au Centre de Loisirs de Mussidan, les photos et les enregistrements de la maternelle du camp de Ouagadougou sont présentées aux enfants.

Mardi 11 Janvier 2011
=> Le courrier de l’école Nemnin 2 de Ouaga est adressé par la poste à Mme Caruel à l’Ecole de St André  de Cubzac.

Mercredi 12 Janvier 2011

Les courriers pour les écoles de Pompignac, Bouliac, Floirac (J.Jaurès) et Carignan seront en dépôt au Secrétariat du Cabinet de Pédiatrie de Tresses Mélac à partir de Vendredi 14 janvier 2011 (ouverture le soir jusqu’à 19 h).

Le cabinet se situe au second Rond Point à partir de la Rocade en direction de Fargues St Hilaire.

Le courrier pour l’école du Pin Franc à Gradignan est en dépôt au Bureau de Mme la C.P.E. du Collège François Mitterand à Pessac à partir du jeudi 13 janvier 2011 (Heures scolaires).

Jeudi 20 Janvier 2011

Le courrier de la classe de CM de Bibata de l’école OUIDI A de Ouaga est confié à l’enseignante de la classe unique de Beauronne (24).

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

90 . Vendredi 17 et Samedi 18 décembre 2010 (derniers jours à Ouaga)

Posté par alainouaga le 2 janvier 2011

Vendredi 17 et samedi 18 décembre 2010 (derniers jours à Ouagadougou)

Durant ces 2 dernières journées, j’ai assuré une permanence dans les locaux de l’association OBP de manière à pouvoir recevoir les courriers des écoles ouagalaises avant mon départ prévu dans la soirée de samedi 18 décembre.

obp2adb.jpg

(photo d’une partie des locaux de l’Asso « OUAGA-Bordeaux-Partage » – cliquez sur la photo pour agrandir)
J’ai rencontré mes amis et collègues de Ouaga et il m’a été ainsi possible de les remercier individuellement pour leurs accueils chaleureux pour mon 5 ème séjour ici.

 

Vers 21 h 30, le samedi 18 décembre, Mr Sawadogo est venu à OBP pour me « remorquer » avec mes bagages jusqu’à l’aéroport.
Il y avait affluence en raison de plusieurs embarquements presque à la même heure car AIR FRANCE avait ses vols perturbés en raison des intempéries sur les aéroports parisiens.

 

Je suis arrivé à Casablanca au petit matin le dimanche 19 décembre 2011.

cornesnour1adb.jpg  <= Cliquez sur la photo pour agrandir
(photo de succulentes pâtisseries marocaines « cornes de gazelle » ramenées de Casablanca – Merci Nour !)

 

Ce même jour, vers 20 h, l’avion  de Royal Air Maroc me permettait de parvenir à mon point de départ, l’aéroport de Bordeaux-Mérignac.

 

A bientôt OUAGA !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

89 . Mercredi 15 et Jeudi 16 décembre 2010

Posté par alainouaga le 29 décembre 2010

Mercredi 15 décembre

=> Passage chez Joséphine et Lazare pour signaler que tout va bien.

=> Achats pédagogiques pour montrer aux enfants français: échantillons de céréales (petit mil, sorgho rouge utilisé pour la préparation de la bière « dolo », mini-haricots blancs), calebasse (bol et louche), achats de coquillages « coris » qui servaient par le passé comme monnaie d’échange (maintenant utilisés pour donner de la valeur à la coiffure ou aux vêtements féminins).

pict1782adb.jpg

(photo d’une maison en construction près de l’école de Ouidi A – cliquez sur la photo pour agrandir)

pict1783adb.jpg

(photo du mur de l’école de Ouidi avec tissus exposés par les marchands – Cliquez sur la photo pour agrandir )

=> Visite à l’école Ouidi A qui correspond avec les 2 classes de Beaupouyet (dordogne). Accueil par Bibata puis rencontre avec Emmanuel, le directeur.Visite des 2 classes concernées par la correspondance.

pict1784adb.jpg
(photo d’Emmanuel, Directeur de l’école de Ouidi à Ouagadougou – cliquez sur la photo pour agrandir)

pict1793adb.jpg

(photo prise en classe de CM chez Bibata à l’école Ouidi A – cliquez sur la photo pour agrandir)

pict1792db.jpg

(photo prise dans la cour de récréation à l’école OUIDA A de Ouagadougou – Cliquez sur la photo pour agrandir)

pict1796adb.jpg

(photo des bâtiments de la classe de CM (Bibata) à l’école de Ouida A – cliquez sur la photo pour agrandir)

pict1786adb.jpg

(photo prise dans une classe de l’école OUIDI A de Ouaga – Cliquez sur la photo pour agrandir)
=> Déplacement à pied jusqu’à l’école Nemnin 2 où Adiarata m’accueille.Visite à la cantine (espace couvert  où quelques femmes préparent le repas dans des grands récipients). Je suis invité à goûter le couscous aux haricots. Je prends quelques photos.

pict1797adb.jpg

(photo de la préparation du repas à la cantine de l’école Nemnin 2 – cliquez sur la photo pour agrandir)
Rencontre avec la classe de cm qui correspond avec la classe de Mme Caruel de l’école de st André de Cubzac. Accueil chaleureux. Je présente 2 chants avec gestes. Les élèves sont invités à me poser des questions: sur la France, sur l’école en France, sur le climat, sur les saisons, etc…. Les élèves me chantent ensuite l’hymne du Burkina. Beaucoup d’émotion.=>

Je reviens ensuite à obp. Au moment de mes achats dans mon quartier d’hébergement, je rencontre des burkinabé avec qui j’entreprends un échange sur la nourriture. J’apprends que la « babenda » qui est consommée sous mes yeux est un plat à base de feuilles d’oseille (bito) cuite dans l’arachide.

=> Il fait très chaud. Je m’accorde une longue pause au frais. J’en profite pour rédiger le présent compte rendu.

=> Départ ensuite vers le cyber pour donner de mes nouvelles. Descente vers le centre ville de Ouaga pour mes derniers achats. Plus que 3 jours avant mon retour en France. Passage au cyber du marché de Dapoya 2. Malheureusement après 20 mn de connexion, le cyber est bloqué et les nombreux présents reportent leurs projets au lendemain. Le compte-rendu de ce jour n’est pas parti. Je décide alors de traverser Ouaga en taxi et me retrouve avant la tombée de la nuit sur la tombe du célèbre Président du Faso, Thomas Sankara.

pict1800adb.jpg

(photo de la tombe du Président Thomas SANKARA – cliquez sur la photo pour agrandir)
Je prends de nombreuses photos. Et rentre tranquillement vers obp en traversant de nouveau Ouaga en taxi.

Jeudi 16 décembre

Le jeudi, il n’y a pas classe au Burkina pour les écoles primaires. Seules, les classes de Cm2 travaillent car les élèves préparent l’entrée en 6ème. Je me déplace donc à pied jusqu’à l’école maternelle de Dapoya. Séraphine est à l’entrée pour assurer l’accueil des enfants. Je présente à l’équipe d’enseignantes (Monique, Bernadette, Aïssata et Séraphine ) mon projet du jour. Le directeur est absent. Je souhaite ramener des sons pour la classe maternelle d’Eve de Sourzac. Questions/réponses sur l’école maternelle à Séraphine puis enregistrement de chants et poésies interprétés par les enseignantes de manière à rendre le texte déchiffrable par l’enseignante française. Adhésion de toutes. Les enregistrements sont faits.
En me raccompagnant jusqu’au portail de l’école, Séraphine me fait découvrir le petit marché qui se tient le long du mur de l’école. Elle me conseille pour l’achat de gombos, d’extrait d’huiles exotiques, de bissap.

pict1810adb.jpg

(photo de Séraphine au petit marché, à quelques mètres de son école – cliquez sur la photo pour agrandir)

=> En utilisant le « moto-stop », je parviens jusqu’à Kologh Naba pour saluer le personnel et plus particulièrement Pascaline car j’embarque dans 2 jours. Déjà midi. J’envisage de communiquer mes « notes » par mail, cet après-midi car pas de connexion hier.
Je devrais terminer ma journée en ville pour mes derniers achats avant mon départ prochain.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

88 . Dimanche 12 et lundi 13 décembre 2010

Posté par alainouaga le 29 décembre 2010

Dimanche 12 décembre 2010

=> Très tôt, promenade, à pied, jusqu’au barrage situé au nord  de l’église de Dapoya.
=>Rencontre avec la responsable de l’association « somb ti pingda » qui regroupe des femmes qui produisent du beurre de karité.

http://sombtipingda.unblog.fr

Elle est sollicitée pour me rechercher des noix de karité non écrasées pour que je puisse présenter aux élèves français à mon retour.
=> Déplacement jusqu’au cyber de Dapoya près du canal de Paspanga. Envoi de mes notes » qui rendent compte de mes activités des 2 jours précédents.

=> Rencontre avec Emmanuel, secrétaire du bureau d’obp Ouaga. Puis échange autour d’une grillade de porc.

=> Retour à obp pour terminer ce dimanche après-midi dans le calme (lecture, musique,sieste).Repas du soir léger en chambre puis visite de Noufou vers 21 h 30. A son arrivée, au moment de la fermeture de la porte de la chambre, les vis de fixation de la poignée sont tombées et il a été impossible de les refixer (les pas de vis sont abîmés). J’ai donc fermé pour la nuit avec une targette de secours.


Lundi 13 décembre

Au lever du jour, j’ai informé le gardien, Anas, du problème de fermeture.
Il a tenté, sans succès, de réparer.
J’ai patienté jusqu’à la moitié de la matinée pour que le serrurier intervienne avec succès.
=> J’adresse un sms à Bibata de l’école Ouidi A et à Adiarata de l’école de Nemnin 2 pour leur demander si elles sont dans leurs écoles pour que je puisse leur rendre une visite avant midi.
La secrétaire du collège Dapoya SC me rappelle que de nombreuses écoles sont fermées aujourd’hui (pour cause de grève qui, du 9 au 13, marque l’anniversaire de l’assassinat d’un étudiant alors qu’il manifestait à la suite de « l’affaire » du journaliste Zongo).
=> Monique, Directrice de l’école Zongo de Pissy, vient me rendre visite avec son mari et Edith, une collègue de l’école Dapoya 2.
Elle demande des nouvelles de Valérie, enseignante à l’école de Carignan qui était sa correspondance enseignante avant son départ pour l’école Zongo de Pissy.
=> Bibata, de Ouidi A, arrive ensuite.
Nous convenons de ma venue dans son éccle mercredi prochain à 9 h 30.
Nous échangeons sur la correspondance avec les 2 classes de l’école de Beaupouyet .
=> Alice et sa sœur Augustine, me font ensuite la surprise de leur visite.
Alice, de l’école Norghin B, est en congé de maternité. Elle a transmis les courriers de la classe de Mme Lerat de Gradignan à ses collègues. Les élèves me confieront leurs courriers pour leur correspondants français.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

87 . Vendredi 10 et Samedi 11 décembre 2010

Posté par alainouaga le 29 décembre 2010

Vendredi 10 décembre

=> Levé tôt, je me présente à l’ouverture du « cyber » situé près du marché de Dapoya 2.
Les « notes » qui rendent compte de mes activités des jours précédents sont adressées aux écoles, aux amis et à la famille.
=> Je marche ensuite jusqu’à l’école de Paspanga C où je rencontre Mme Kouama et Mme Belem.
Je présente aux enfants de Mme Belem 2 chants « sur le plancher »

laraignee.jpg  ( Cliquez sur la vignette pour voir le texte )
et « le clown ».

clown.jpg  ( Cliquez sur la vignette pour voir le texte )

Je continue ma visite du groupe Paspanga en rendant visite à Lassane de Paspanga D.
=> Je reviens à pied à obp de dapoya après une petite pause à l’école K.Oumar. Cheik, le directeur, est absent pour maladie.

=> Devant le portail d’obp, une équipe de soignants propose des vaccins contre la méningite A et vaccinent sur les lieux puis délivrent ensuite une attestation.
J’assiste à 2 vaccinations.
=> Pour organiser mon après-midi, j’adresse un sms à Adiarata, directrice de l’école Nemnin 2 pour savoir si elle sera présente dans son école. elle m’informe rapidement de sa participation à une réunion hors de son école. Je fais alors le projet de me rendre à l’école de Ouidi A pour rencontrer Bibata. La réponse est la même. Je me décide de revenir une heure au cyber du marché de Dapoya 2.
Sur le chemin du retour, apercevant des enfants dans la cour de l’école Dapoya 2, je pénètre dans cette école.
Dans cette école également, les enseignants sont retenus par des activités hors école.
Je me résigne à rentrer à obp pour laver mon linge vite coloré par la latérite.
Je m’abandonne ensuite à une petite sieste réparatrice jusqu’à presque 18 h.

Samedi 11 décembre

C’est aujourd’hui le 50 ème anniversaire de l’indépendance du Burkina-Faso.
De nombreux services ont fonctionné hier en journée continue pour permettre à chacun d’être libéré pour cette journée.

Réveillé tôt, je décide de profiter de la fraicheur du matin pour me rendre à pied au centre ville de Ouagadougou.
J’arrive, avant 7 h 30, au grand marché, récemment reconstruit au centre de Ouaga.
Je monte jusqu’au restaurant qui domine la ville puis fait une longue pause sur une marche du grand escalier de pierre qui permet d’y accéder.
Un coup de téléphone me permet de joindre Jean Paul, français du Pays Basque que j’avais rencontré, à Ouaga, en janvier dernier.
En une dizaine de minutes, je le retrouve sur son lieu d’hébergement.
Il était temps car il rentre en France ce soir.
Nous échangeons pendant presque 2 heures sur nos actions et projets au Burkina.
Eudoxie, élève de terminale à Kolog Naba, vient se joindre à nous. Nous constatons que nous avons des connaissances  communes (Mamounata, Aïscha, Pascaline,Mr Sawadogo, etc)    . Midi passé, je marche jusqu’au cyber du marché de Dapoya. J’ai la chance de pouvoir dialoguer avec mon fils Antoine par Msn. J’arrive à Dapoya vers 15 h. Un petit « casse-croute » en chambre me permettra d’attendre le repas du soir. Je décide de me reposer en rédigeant les « notes » qui rendent compte de cette journée. En fin d’apres-midi, je suis invité à 2 rencontres et réponds favorablement à ces 2 invitations.

1) Avec Séni, enseignant dans une école de village, qui vient de créer un « arboretum ».
Echange très enrichissant qui me permet de percevoir les difficultés rencontrées dans l’éducation de base.

bf264adb.jpg
(photo prise par Maryse :Séni, l’enseignant qui s’active à la création de l’ « arboretum » – cliquez sur la photo pour l’agrandir)

bf236adb.jpg

(photo prise par Maryse: Les élèves de Séni prêts pour la plantation – cliquez sur la photo pour agrandir)

bf242adb.jpg

(photo de Maryse : Musique dans l’ »arboretum » – cliquez sur la photo pour l’agrandir)

bf293adb.jpg

(photo de Maryse: Longue vie à « cet arboretum » !!! -cliquez sur la photo pour agrandir)
2) Avec une équipe de professeurs de l’établissement de Kolog Naba qui s’est constituée en Association. Le sujet abordé aujourd’hui concerne  » la fraude aux examens ». Il est presque 19 h lorsque je regagne ma chambre obp.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

86 . Mercredi 8 et jeudi 9 décembre 2010

Posté par alainouaga le 29 décembre 2010

Mercredi 8 décembre

=> Petit déjeuner dans un « maquis » avec Jacques, mon voisin français d’obp. Il ne doit pas se rendre à Saponé ce matin. Nous convenons de nous rendre à pied au centre de Ouaga.

=> Passage à la Sonapost pour envoi de courriers, au c.c.f. (centre culturel français Méliès), visite chez les « bronziers », retour dans le jardin « du restaurant de l’amitié » pour retrouver Maryse de l’équipe de Saponé, échanges sur nos projets au Burkina.

=> Vers midi, une heure de connexion au cyber de la Sonapost de la Place des Nations Unies  pour donner des nouvelles aux écoles, aux amis, à la famille.

=> Retour en « auto-stop » jusqu’à l’école de Dapoya 2 pour prendre quelques photos de cette école refaite à neuf par Zain (fournisseur téléphonique). Ces photos seront communiquées à l’école de Carignan qui correspond avec celle de Dapoya 2.

=> Retour à Dapoya, douche pour enlever un peu de fatigue « et de poussière ».

=> Vers 15 h, la faim se fait sentir.Je me déplace jusqu’au « restau-pasteur » pour manger un plat de riz à la tomate.

=> Visite chez Joséphine d’obp pour signaler que tout va bien.

=> Je vais ensuite à pied jusqu’à l’école Norghin A. J’y retrouve Richard et sa classe de cm.

Je rencontre également les élèves et les enseignants des 2 autres classes qui correspondent avec l’école de Pompignac. C’est déjà l’heure de la sortie du soir.

=> Quelques achats (eau et pain) et la nuit sera rapidement là.

Jeudi 9 décembre

=> Visite à la maternelle de Dapoya où je retrouve Séraphine. c’est l’heure de l’entrée des enfants à l’école.

Je prends quelques photos d’enfants qui jouent dans la cour pour la classe maternelle d’Eve de Sourzac.

pict1752adb.jpg

( photos d’enfants qui jouent dans la cour de la maternelle de Dapoya.

Ils attendent l’heure d’entrée en classe – Cliquez sur la photo pour agrandir)

pict1760adb.jpg

( photos des enfants de l’école maternelle de Dapoya – Cliquez sur la photo pour agrandir)

=> J’arrive ensuite à l’école de Nemnin 2. Les cm2 sont déjà au travail et je vais saluer la maîtresse que je reconnais. La directrice, Adiarata, n’est pas là aujourd’hui. Seules les classes de cm2 vont en classe le jeudi matin. Je découvre dans la cour de grandes « étendues » blanches comme la neige et je me fais expliquer. La farine de mil et de maïs  est fraichement écrasée. Elle est étalée en grande quantité sur des baches et mise à sécher au soleil. Il y a peu d’enfants à l’école ce jour-là, donc moins de poussière. C’est pourquoi, cette opération de séchage a lieu aujourd’hui.

pict1762adb.jpg

( photo de la farine de mil qui sèche dans la cour de l’école de Nemnin 2 – cliquez sur la photo pour agrandir)
=> En taxi, je me rends ensuite jusqu’à la Maternelle du Camp. La directrice, Mamounata, est absente pour maladie. Célestine, qui prend en charge les grandes sections m’invite à venir dans sa classe pour assurer les enregistrements prévus pour pouvoir ensuite les faire écouter au centre de loisirs de Mussidan. Les questions des enfants français sont écoutés et les réponses des enfants burkinabé sont enregistrées. Des photos sont prises.

pict1768adb.jpg

(photo de la maîtresse Célestine pendant la leçon de mathématiques – cliquez sur la photo pour agrandir)
pict1772adb.jpg

(photo d’un élève qui manipule les « formes » pendant la leçon de mathématique – cliquez sur la phot pour agrandir)

Merci célestine pour ces excellents moments de vie avec les élèves de ta classe. On m’offre un gâteau de farine de blé et me voilà parti en « moto-stop » jusqu’au collège de Kologh Naba pour remettre à Pascaline les hauts parleurs prêtés pour l’activité précédente.

=> Il est midi, Elie Sawadogo,professeur à Kologh, accepte de me porter à Dapoya mais doit passer par le centre ville de Ouaga. Nous échangeons des euros en francs cfa au Marina Market.

=> Je suis de retour avant l’heure de la réunion prévue à 15 h. Je retrouve Jacques et nous « grignotons » ensemble au « maquis le destin ».

=> La réunion avec les enseignants commence dès 15 h, à l’ombre devant la bibliothèque d’obp. Le compte-rendu est rédigé mais sera mis en forme en document  » word » plus tard et  communiqué dans un autre cadre. La réunion se termine à 17 h 30.

=> Rencontre avec Christian, professeur de français à Saponé. Il prépare un mémoire et souhaite une relecture de son travail avant de le soumettre au jury. J’accepte de lui apporter mon aide.

=> Dans la soirée, visite de Sonya, membre du bureau d’obp de Ouaga.Elle est accompagnée de son amie Eudoxie avec qui j’avais fait connaissance en janvier dernier chez Rosy la sœur de Sonya. Repas avec Eudoxie et Sonya au « restaurant Pasteur ». La présence de moustiques nous oblige à quitter le restaurant assez rapidement.

=> Je me couche tôt et envisage de communiquer « ces notes » par mail au cyber demain matin.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

85. Lundi 6 et mardi 7 décembre 2010

Posté par alainouaga le 29 décembre 2010

Lundi 6 décembre

=> Noufou me transporte au centre culturel Gambidi dans un quartier nord-est de Ouaga.

=> Rencontre avec le Directeur du Centre Culturel  J.P Guingané et son attaché culturel Modeste Campaoré.Le projet de présenter des marionnettes aux écoles françaises,  en 2013, recueille l’adhésion de tous.

=> Repas de midi au restaurant de Gambidi avec Noufou, Minata, Matthieu, étudiant ethnologue français puis Betty (correspondante burkinabé de mon fils).

pict1472db1.jpg

(photo prise dans la « cour » de l’espace culturel GAMBIDI à Ouagadougou – Cliquez sur la photo pour agrandir)

=> Nous terminons l’après-midi par une prise de thé, au domicile de Noufou, en compagnie d’amis de Noufou, nous avons échangé plusieurs heures à « reconstruire » le monde. »Moment super sympa »

=> Il fait déjà nuit quand Noufou me ramène à Dapoya.

Mardi 7 décembre

=> Petit déjeuner avec Jacques et rencontre avec un bronzier de Dapoya.

=> Envoi de nouvelles aux écoles depuis un cyber de Tampouy (après le 1er barrage) car le collège de Kologh Naaba n’a pas la connexion internet en raison de travaux de voirie.

=> Retour vers le 1er barrage en « moto-stop » et repas de midi dans un « maquis » de Tampouy après avoir fait connaissance d’Anne d’Arès (bassin d’arcachon) et de ses amis burkinabés dont un présentateur d’émissions de radio pour enfants sur Horizon FM de Ouagadougou. Merci pour le ragout d’ignames offert par un ami burkinabé qui refuse ma participation financière. Safi me « remorque » ensuite jusqu’au cyber de Kologh Naaba où Pascaline me retrouve et me confie 2 hauts parleurs pour l’enregistrement de jeudi matin à la Maternelle du Camp.

Je reviens en « moto-stop » puis taxi jusqu’à obp de Dapoya.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...12
 

afvpaaoi |
Faranblog |
Aider les populations des p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASSOCIATION MENEN e.V. D'AL...
| clshtourlaville
| APS Génération 2007/2008